Jean-Michel Corgeron
accordéon et harmonica diatoniques, dulcimer

Photo : Marie Corgeron

C'est par la guitare (accompagnement de chansons) que Jean-Michel commence la musique en 1973. C’est aussi l’année de sortie du disque 33T "La Guitare à Dadi" (avec tablatures), musiques qui l’accompagneront un bout de chemin. Cours suivis auprès de Jack AdaDidier Large

En 1978, découverte du dulcimer dans les mains de Michel Legoubé au magasin Folk Quincampoix (Paris). Le disque 33T "Blanche Fleur" (1977) contient également les tablatures pour guitare et dulcimer (et un certain morceau intitulé "Parlement"…réenregistré  par Dialto en 2003).

Etude en autodidacte de différents instruments (banjo 5 cordes, psaltérion à archet, hammer dulcimer) pour arriver en 1982 à son instrument de prédilection, l'accordéon diatonique.

Une première découverte auprès de Jean-Christophe Lequerré, puis une année de cours avec Yves Sorveyron…Quelques stages auprès de Marc PerroneEmmanuel PariselleJohn Kirkpatrick, Philippe Krümm… Une participation régulière aux Rencontres Internationales d’Accordéons dans les Monts du Lyonnais et apprentissage de styles auprès de Normand Miron (Québec), Liam Webster (Irlande), Riccardo Tesi (Italie), Kepa Junkera (Pays Basque), Linda O’Hagan (Tex-Mex), Robert Santiago (Amérique du Sud)…Un lieu où il rencontre François Heim avec qui il poursuivra une série de précieuses collaborations (méthode d’accordéon et plusieurs recueils de répertoire avec la revue Trad Magazine).

En 1983, il crée avec Vincent de Greef le groupe Dulceline (duo dulcimer-violon, formation qui s’agrandira par la suite avec la venue de Patrick Chorlet, et de Béatrice et François Laurent). En 1996, Jean-Michel et Vincent créent le groupe Bouffée d'Airs avec Cécile Beauvoir et François Cousin. La même équipe fonde le groupe Ballet de Sorcières dès 1997, formule de bal pour les enfants (et les parents...) avec Christine Corgeron et Henri Freyd. En 2002, Jean-Michel et Vincent retrouveront avec plaisir la formule du duo sous le nom de Dialto (diato-alto).

Quelque soit l'instrument pratiqué, la tablature a toujours été pour Jean-Michel un moyen simple pour comprendre et apprendre un instrument et pour en codifier le répertoire. C'est donc tout naturellement qu'il a conçu dès 1982 le système de tablature pour accordéon diatonique utilisé aujourd'hui par de nombreux amateurs du Tiré-Poussé.

Découvert avec grand plaisir depuis 2007, l'harmonica diatonique est venu désormais compléter les couleurs musicales des différentes formations.

Diplômé d'Etat pour l'enseignement des musiques traditionnelles (accordéon diatonique).
Animation régulière de stages en France et à l'étranger.

Jean-Michel pratique actuellement ses instruments en solo et dans les formations Duo t'en Bal, Trio t'en BalIrland'airs (musique irlandaise) et Trio Jaconor (musique québécoise).


Emission de radio : La Face Cachée du Folk
Illustrations sonores :