CD : Dialto "Paire tranquille"


Franches Connexions - FC CD 004 (2003)

Après les belges de Matoufèt, voici les parisiens de Dialto. Complices depuis des lustres, Jean-Michel Corgeron et Vincent de Greef ont monté ce duo il y a quelques mois. Il y a bientôt trente ans, ils créaient Dulceline qui devint par la suite Bouffée d'Airs et Ballet de Sorcières. Avec Dialto, ils mettent leur complicité et leur savoir faire au service de la danse. Jean-Michel est plus connu comme soliste et compositeur mais c'est aussi un accompagnateur chevronné. Mais sur ce Cd, c'est Vincent qui explose. Avec un jeu précis, carré et très fin, il survole cet enregistrement, car non content d'être un véritable accompagnateur, il s'avère un excellent soliste. Il a le swing et le mordant et n'a pas son pareil pour "tourner la danse". Sur son quinton (violon à 5 cordes), les cordes chantent avec rigueur mais aussi une très grande sensibilité, atténuant la froideur de l'enregistrement de studio. En quelques années, il est devenu un véritable orfèvre du violon. Côté répertoire, on sort des sentiers battus avec quelques belles compos comme Paris-Gennetines, une très belle mazurka de Jean-Michel, et "L'attendue" une bourrée de Vincent (1). Il faut aussi noter la très belle reprise de "Le Parlement", un branle du 16ème siècle admirablement mis en scène (2). Un disque qui se danse avec les oreilles grandes ouvertes.

Thierry Laplaud



Trad Magazine
N°91 Septembre/Octobre 2003

Internet : www.tradmagazine.com



(1) "L'attendue" est une bourrée à 2 temps composée par Jean-Michel mais où le violon de Vincent fait merveille ! (Note de JM Corgeron)

(2) "Le Parlement" : j'ai appris ce thème auprès de Michel Legoubé qui en avait assuré l'arrangement au Dulcimer. C'est Brigitte Coupé qui a proposé une chorégraphie pour danser ce magnifique branle. (Note de JM Corgeron)